LAROXYL 40 mg/mL, solution buvable : changement du dispositif d’administration pour diminuer le risque d’erreur médicamenteuse

Madame, Monsieur,

Le laboratoire Teofarma souhaite vous informer du changement de dispositif d’administration concernant la spécialité Laroxyl 40 mg/mL, solution buvable à partir du 29 mars 2021, pour améliorer le bon usage et diminuer le risque d’erreur médicamenteuse. 

Le dispositif compte-gouttes est remplacé par une seringue doseuse graduée de 10 mg à 80 mg, par intervalle de 5 mg. 

 

                 

En conséquence, à partir du 29 mars 2021 :

1. Pour les prescripteurs :

indiquez sur l’ordonnance la posologie à administrer au patient en mg et la fréquence des prises. Rappel : 1 goutte correspond à 1 mg d’amitriptyline.

2. Pour les pharmaciens :

Pour toute nouvelle commande de Laroxyl en solution buvable, vous recevrez la nouvelle présentation avec seringue pour administration orale graduée en mg ;

     • La nouvelle présentation de Laroxyl 40 mg/mL, solution buvable sera identifiable par la mention temporaire « Nouveau dispositif d’administration - Seringue graduée en mg » sur l’étui. Le code CIP est identique à celui de l’ancienne présentation ;

     • Vous devrez délivrer aux patients la nouvelle présentation ;

Lors de cette délivrance, il est donc demandé aux pharmaciens :

• d'être vigilants sur l’expression de la posologie sur l'ordonnance qui doit être libellée en mg, ou convertie en mg si elle était exprimée en gouttes ;

• d'indiquer sur le conditionnement la posologie à administrer en mg et la fréquence des prises.

A noter : si la prescription est en gouttes, une goutte correspond à 1 mg d’amitriptyline ;

• de signaler au patient le changement de mode d’administration et le passage d’une posologie exprimée en gouttes à une posologie exprimée en mg.

Pour les pharmaciens hospitaliers, il vous est demandé de relayer l’information aux personnels de santé de votre établissement.

Consultez le courrier LAROXYL 40 mg/mL, solution buvable à l'attention des professionnels de santé (16/04/2021)

ANSM

Commentaires