LAROXYL SOLUTION BUVABLE : LE RETOUR DU FLACON COMPTE-GOUTTES

  • Publié le 31/08/2021
  • Formations
  • Par Tiapo Jean Michel
  • 531

 

Depuis le 19 juillet 2021, l'antidépresseur tricyclique à base d'amitriptyline LAROXYL 40 mg/mL solution buvable est à nouveau fourni avec un dispositif compte-gouttes, en remplacement de la seringue doseuse graduée en mg.

La seringue doseuse, graduée de 10 mg à 80 mg par intervalle de 5 mg, était distribuée depuis le 29 mars sur le marché, en remplacement du flacon compte-gouttes. L'objectif était d'améliorer le bon usage de ce médicament et de limiter le risque d'erreurs médicamenteuses.

Dans un
 courrier en date du 30 juillet 2021, le laboratoire TEOFARMA informe les professionnels de santé du retour au flacon compte-gouttes, évoquant également la nécessité « d'améliorer le bon usage et diminuer le risque d'erreur médicamenteuse dans les traitements autorisés ».

Le laboratoire précise que le retour au flacon compte-gouttes vise notamment à permettre la prescription de doses inférieures à 10 mg.

 Indications thérapeutiques de LAROXYL solution buvable

  • Traitement des épisodes dépressifs majeurs (c'est-à-dire caractérisés) chez l'adulte.
  • Traitement des douleurs neuropathiques périphériques de l'adulte.
  • Traitement prophylactique des céphalées de tension chez l'adulte.
  • Traitement de fond de la migraine chez l'adulte.
  • Traitement de l'énurésie nocturne chez l'enfant âgé de 6 ans et plus, après l'exclusion d'une pathologie organique, notamment une spina bifida et des troubles associés et en l'absence de réponse à tous les autres traitements pharmacologiques et non pharmacologiques, y compris des antispasmodiques et des produits apparentés à la vasopressine. Ce médicament doit être prescrit uniquement par un médecin ayant l'expérience de la prise en charge de l'énurésie persistante.

En pratique : prescription en mg et en gouttes et modalités de délivrance de la nouvelle version

Le dispositif compte-gouttes permet de délivrer la solution buvable LAROXYL en gouttes, 1 goutte correspondant à 1 mg d'amitriptyline. 

Suite
à ce changement de dispositif d'administration, il est demandé aux prescripteurs d'exprimer la posologie sur l'ordonnance en mg et son équivalence en gouttes, et de préciser la fréquence des prises.


Lors de la dispensation, il est recommand
é aux pharmaciens de : 

  • Délivrer aux patients la présentation disposant du nouveau dispositif d'administration sous forme de compte-gouttes, 
  • De vérifier que la posologie sur l'ordonnance est exprimée en mg et en gouttes, et de préciser la posologie en gouttes si celle-ci n'est indiquée qu'en mg (si renouvellement) ;
  • De signaler au patient le changement de mode d'administration ;
  • D’indiquer sur le conditionnement la posologie à administrer en gouttes ou en mg, et la fréquence des prises.

 

Vidal

Commentaires