Pilule contraceptive : Que faire en cas d'oubli ?

  • Publié le 16/05/2021
  • Formations
  • Par Tiapo Jean Michel
  • 348
 
Cela arrivera, au moins une fois dans la vie d'une femme : un rapport sexuel non protégé, un préservatif défaillant, un oubli de pilule et c'est la panique.
 
Avant de sombrer dans les affres de l'angoisse, mieux vaut repérer à quand remonte «l'accident» afin de savoir quelle attitude adopter.
 
Si certains seuils sont dépassés, il faudra alors se tourner vers un contraceptif d'urgence, également appelé « pilule du lendemain ».
 
En cas d'oubli de la pilule, la contraception d’urgence est efficace pour les rapports sexuels qui ont eu lieu dans les 5 jours précédant l'oubli.
Elle est disponible en pharmacie, (demandez conseils à votre pharmacien) moyennant un coût modique.
Cette précaution devra être doublée d'un test de grossesse 3 semaines après la date du rapport sexuel en question.
Précisons que la « pilule du lendemain » n'est pas une solution de contraception au long court mais une solution exceptionnelle et ponctuelle de dépannage et dont l'usage dans les conditions conseillées ne rend pas stérile.
 
Avant d'en arriver là, il faut vérifier le laps de temps qui suit l'oubli de la prise de la pilule.
 
En cas d’oubli de prise d’une pilule œstroprogestative
 
• Si l'oubli est inférieur à 12h : il est 8h du matin, vous avez oublié de prendre votre pilule hier soir vers 22 h. Dès que vous constatez l'oubli, prenez la pilule oubliée ; reprenez les comprimés suivants comme prévu, chaque jour et à la même heure. Le jour de l'oubli, vous prenez donc 2 comprimés dans la journée.
 
• Si l'oubli est supérieur à 12h : il est 15h, vous auriez dû la prendre hier soir à 22h. Les rapports sexuels suivant l'oubli peuvent être fécondants. Vous prenez la pilule oubliée dès que vous constatez l'oubli et les pilules suivantes à l'heure habituelle. Mais il faut nécessairement prendre des précautions supplémentaires : à savoir : l'utilisation d'un préservatif jusqu'à la reprise de la plaquette suivante.
 
En cas d’oubli de prise d’une pilule progestative
 
• Si l'oubli est inférieur à 3 heures : prenez le comprimé dès la constatation de l'oubli et prenez les comprimés suivants chaque jour à l'heure habituelle.
 
• Si l'oubli est supérieur à 3 heures : les rapports sexuels qui suivent cet oubli peuvent être fécondants. Prenez le comprimé dès la constatation de l'oubli et prenez les comprimés suivants chaque jour à l'heure habituelle. Mais il faut nécessairement prendre des précautions supplémentaires : à savoir l'utilisation d'un préservatif ou des spermicides jusqu'à la reprise de la plaquette suivante.
 
Jean Michel TIAPO

Commentaires